Exobiologie et contact avec d’autres dimensions 2

055PRESENCE EXTRATERRESTRE DU MICROSCOPIQUE AU MACROCOSMIQUE

 INTERVIEW REALISEE AUPRES DE I.J.P. APPEL GUERY

 Question : Comment aborder actuellement l’étude du phénomène extraterrestre ?

L’ufologie traitant de l’étude statistique des observations OVNI, l’exobiologie traitant de la vie possible dans l’univers et la psychophysiologie étudiant les rapports de la pensée et de la physiologie terriennes avec d’autres types de créatures et de civilisations extraterrestres, il existe enfin le domaine des recherches concernant la communication et les échanges possibles par le langage ou divers signaux avec d’autres types de créatures.

Question : Est-il possible d’envisager une communication avec des consciences extraterrestres ?

 Des essais de communications intelligentes ont été faits avec des espèces différentes telles que les singes, les dauphins, les chiens, les oiseaux. Mais la communication avec d’autres créatures de l’univers peut s’avérer encore plus difficile à comprendre dans la mesure où l’origine, la structure et le rapport à l’environnement vibratoire ne sont pas analysés de la même manière en fonction de sensibilités ou de niveaux de conscience différents.

 D’autre part, on doit aussi assimiler l’idée que la conscience dépend de l’échelle d’appréciation où l’on se place. Dans ce sens, qui peut le plus peut le moins, et donc si la conscience d’une bactérie peut difficilement concevoir la nature totale d’un homme ou du cosmos, par contre, l’homme peut très bien observer et comprendre le fonctionnement et la structure globale d’une bactérie.

Question : A quel niveau peut-on situer l’être humain ?

Rien ne nous empêche de concevoir que la pensée humaine se déploie dans un continuum se trouvant situé entre un niveau de conscience qui existe dans l’infiniment petit et un type de conscience se déployant dans l’infiniment grand. On pourrait alors définir trois grands types de conscience :

  1. des consciences de type particulaire pouvant développer des civilisations minuscules à durée de vie extrêmement brève, dans un continuum microcosmique tendant vers l’infiniment petit;
  2. des consciences de type humanoïde déployant des civilisations compréhensibles à nos consciences, d’une durée de vie moyenne dans un continuum accessible à nos cinq sens tendant vers l’infinie complexité caractérisant la vie;
  3. des consciences de type stellaire reliées à des civilisations gigantesques à durée de vie immensément longue dans un continuum macrocosmique tendant vers l’infiniment grand et donc difficilement compréhensible dans sa totalité pour nos consciences plus limitées.

Question : Mais alors, quelles peuvent être la définition et les caractéristiques de ce que l’on appelle un être vivant ?

Si la conscience peut se manifester grâce aux supports macromoléculaires élaborés par la vie dominée sur Terre essentiellement par la chimie du carbone et par les forces électromagnétiques qui assurent les liens entre les différents atomes, on peut extrapoler, comme l’a fait Freeman Dyson de l’Université de Princeton, pour qui l’intelligence dépend de la complexité d’une structure quelle que soit la substance qui la constitue.

La conscience et la vie demanderaient donc des structures complexes relativement stables, très riches en informations, susceptibles de reproduction et d’interaction organisée avec l’environnement dans une optique précise, pour se développer et occuper tout l’espace disponible.

Question : Peut-on envisager d’autres types de créatures dans l’Univers ?

Fort de cette définition élargie de la conscience et de la vie, on peut envisager des êtres vivants créés par l’interaction nucléaire : c’est l’opinion de l’astronome F. Drake qui a imaginé une vie possible non chimique sur des étoiles à neutrons faisant en moyenne 15 km de diamètre et dont la masse de 1 à 3 fois celle du soleil les rend hyperdenses (un dé à coudre : 1 milliard de tonnes), leur température étant de 1 million de degrés K et leur vitesse de rotation très rapide.

 La force d’attract intranucléaire, beaucoup plus forte que la force électromagnétique, peut créer une sorte de liquide hyperdense de neutrons dont la croûte est faite de noyaux de fer très stables.

 Quand une étoile à neutrons se refroidit, il se crée des chaînes de montagnes de plusieurs millimètres de haut, des fissures se font sur plusieurs dizaines de mètres, des liquides neutroniques s’exsudent et des nuages de vapeur de fer surgissent jusqu’à la stratosphère qui est à 15 cm au-dessus de la surface de l’étoile à neutrons.

 Question : Mais qui pourrait exister dans un tel milieu ? 

Les forces nucléaires agissant sur les particules en présence finissant par créer des structures suffisamment complexes pour donner naissance, avec le temps, à des êtres intelligents qui pourraient mesurer la taille d’un proton (10-13 cm), se déplaçant à la vitesse de 1000 km/seconde, parcourant donc 1,70m – la taille d’un homme – en 10-21 secondes, ce qui équivaut à une seconde de notre temps.

Un tel type de noyau vivant, constitué de 1025 particules, d’une durée de vie d’un millionième de milliardième de seconde (10-20) aurait l’impression de vivre 100 ans, car il aurait au cours de sa “vie”, des milliers d’interactions avec d’autres noyaux vivants de sa race.

Si, sur Terre, il a fallu 2 milliards d’années pour passer des amas protoplasmiques primitifs à la cellule vivante organisée, par analogie le temps étant 1021 fois plus petit, il ne faudrait pas plus d’un trentième de seconde pour l’apparition de la vie nucléaire à la surface d’une étoile à neutrons; l’évolution extrêmement rapide conduirait à des êtres vivants 10-15 secondes, d’une taille d’un millième de milliardième de cm, percevant les rayons ultraviolets, X ou Gamma, qu’ils utiliseraient pour envoyer leurs messages intersidéraux.

 Leur civilisation technologique semblable à la nôtre évoluerait très vite et pourrait s’autodétruire en un milliardième de seconde. Donc en une seule vie plusieurs millions de civilisations nucléaires pourraient se succéder sur une étoile à neutrons.

 Question : Quels sont alors les types d’émission venant éventuellement de ces niveaux d’énergie que nous pouvons capter actuellement sur Terre ?

 Emissions microcosmiques :

–          Sursauts Gamma : en 1963, les satellites US Véla détectent des bouffées de rayon X et Gamma de quelques secondes équivalentes à mille millions de milliards de mégatonnes d’explosif venant d’objets célestes mystérieux.

 –          Fond X : en 1962, Giaconnie et Rossi ont détecté des RX emplissant tout l’espace, liés éventuellement au Big-Bang primordial.

–          Rayons cosmiques : le 7 août 1912, Victor Hess découvre des particules électriques en haute atmosphère; origine : soleil et autres.

–          Fond Gamma : rayon Gamma venant du centre de la voie lactée et de tout l’univers.

–          Pulsars : en octobre 1967, Jocelin Bell découvre une émission radio venant d’étoiles à neutrons tournant sur elles-mêmes rapidement.

–          Massers cosmiques : en 1954, Charles Townes découvre des nuages interstellaires qui amplifient très précisément certaines fréquences d’ondes courtes.

–          Etoiles X : étoiles rares (200 connues), souvent en couples, émettant à intervalles réguliers des RX, surtout au cours du transfert de matière entre les deux partenaires.

–          Galaxies et amas à rayons X : en avril 1965, la fusée Arobee découvre 2 sources de RX extragalactiques, Messier 87 et Cygnus A, extrêmement puissantes.

Question : Mais qu’est-ce qui peut nous prouver qu’il y a un quelconque type de conscience derrière ces divers rayonnements cosmiques ?

 Evidemment, si l’avance technologique terrienne permet de capter de telles émissions de RX et de rayons Gamma, l’analyse fine ne permet pas encore de vérifier s’il y a une modulation de ces ondes porteuses qui signifierait l’existence de dimensions de conscience microcosmiques.

 En tout cas, ce que nous pouvons conclure c’est que la communication avec une dimension de conscience issue de ce type de civilisation hyper avancée par rapport à nous pourrait ressembler à un éclair de génie, permettant de faire progresser l’être humain et l’humanité d’un état de vie très condensé à un état plus énergétique, donc plus fluide et plus libre.

 Néanmoins, la communication avec de tels niveaux de conscience demanderait des opérations proches de la nôtre doivent pouvoir se faire, dans la mesure où les évolutions technologiques et spirituelles se trouvent dans des rapports accordables.

 C’est pourquoi une recherche des émissions extraterrestres est faite actuellement au niveau scientifique.

Question : Où en sont les recherches à l’heure actuelle ?

 Depuis 1981 le télescope de Nancay en France est à l’écoute d’émissions extraterrestres, de même que le radiotélescope de Greenbauk aux USA.

Le programme CETI (Communication with Extraterrestrial Intelligences), lancé par les Soviétiques, a réalisé la surveillance radio de plus de 600 étoiles pendant quelques minutes.

Paul Horowitz, à Havard, a construit la balise de  SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) qui possède 65.436 canaux de 2000 Hz chacun, couvrant une centaine de MgHz sur l’échelle des fréquences pour l’écoute d’émission ET.

Mais ces émissions radio ET sont perturbées par les parasites radio venant des particules électrisées en mouvement dans les galaxies et par les molécules d’eau atmosphériques, c’est pourquoi la zone d’écoute se situe le plus favorablement entre 1000 et 100 000 MHz.

Question : Quels sont les résultats obtenus ?

 A partir des observations, un certain nombre de résultats ont pu être enregistrés, qui manifestent une très grande activité radioélectrique et magnétique dans l’univers.

A titre d’exemple, voici quelques découvertes actuelles :

  1. Rayonnement radio-isotrope : en 1965, A. Penzias et W. Wilson captent au New-Jersey un rayonnement radio sur 7,5 cm emplissant tout l’univers et résultant à leur avis d’un reste radio du Big-Bang.
  1. Radio-sources non identifiées : ces nombreuses radio-sources non détectées dans le visible se trouvent en dehors de la voie lactée.
  1. Radio-galaxies : en 1946, découverte de Cygnus, première radio-source, par S. Hey. Les grandes (100 000 années-lumière) ont des émissions régulières. Les petites (quelques semaines d’années-lumière) ont des variations d’intensité d’émission.
  1. Quasars : noyaux de galaxies très actifs dont le rayonnement radio et stellaire est inhabituel et déclaré vers le rouge.
  1. Etoiles magnétiques : en 1946, H. Babcock de l’observatoire du Mt Wilson découvrit le puissant champ magnétique de l’étoile lointaine 78 Virginis. Les champs magnétiques stellaires plus ou moins variables ont une période de 25 jours.
  1. Champs magnétiques inter-stellaires : en 1949, Enrico Fermi découvre ces champs magnétiques qui pourraient accélérer les particules des rayons cosmiques.

Cependant l’écoute radio, telle que nous la pratiquons sur Terre avec nos habitudes de conscience et de communication, n’est pas forcément accordée aux types de communications extraterrestres qui peuvent résulter d’une synthèse entre la radio et la télépathie, le raisonnement et la résonance. En conséquence on captera peut-être, avec les instruments, la trace de l’onde porteuse mais pas forcément la modulation correspondante qui sera d’ordre télépathique.

Question : Qu’est-ce qui vous conduit à penser cela ?

Certaines observations réalisées au cours de contacts entre terriens et extraterrestres nous conduisent à abonder dans cette optique, vu que les sonorités émises ressemblent parfois plus à des sortes de sifflement qu’à des mots, comme lors du contact qui eut lieu à Valensole dans le Var (France) où le témoin contacté entendit cette sorte de communication mi-sonore, mi-télépathique entre deux ET de petite taille à côté de leur vaisseau.

Evidemment, chaque race galactique peut avoir son type particulier de communication en fonction de sa morphologie, de son évolution biologique et technologique.

temps5

Question : Que doit-on penser des contacts avec les extraterrestres ?

Divers documents et contacts permettent d’établir l’existence d’autres races qui seraient en contact avec la Terre et dont on pourrait faire une classification succincte selon la taille, les caractères et le degré de civilisation atteint :

       LES PETITS – de 0,30 m à 1,20 m

 –          Les êtres de Réticuli : 1,20 m, visage et corps fins.

 –          Les êtres d’Andromède : 0,30 m, véhicules de forme-énergie, très intelligents.

       LES ETRES MOYENS – 1,60 m à 2,50 m

–          De la planète Iarga : 2 m, issus d’une civilisation avancée.

 –          Les Lyriens, corps élancé, civilisation 5000 ans d’avance sur les Terriens.

–          Les Végans, de Véga, à la peau mate, visage triangulaire, 3200 ans en avance sur nous.

–          Les Dals, morphologie caucasienne, 3600 ans en avance.

–          Les Pléiadiens, peau très fine, très proches des Terriens, 3000 ans d’avance.

–          Les Bauis, déjà présents sur Terre au temps de l’Hyperborée.

–          Ceux d’Alpha du Centaure, grands, blonds, disposant d’un dynamisme psychomoteur.

–          Ceux de Procyon, peau jaune ou vert clair, vie très collective.

–           Ceux d’Orion, race assez corpulente, instructeurs.

        LES  NAINS, LES ROBOTS, LES CYCLOPES, LES GEANTS, LES DIVERS

–           Ceux d’Epsilon Eridoni, peau d’écaille rugueuse, 2 m, technologie avancée, étoile à 20 années-lumière de la Terre.

 –          Androïdes, mi humains, mi robots vus par Enrique Castello dans un vaisseau.

 –          Les Géants Hyperboréens, 7 à 8 m de haut, traces de leurs pieds en Polynésie.

 –          Ceux du Cygne, peau foncée, amphibiens.

 Question : Mais y a-t-il eu des contacts antérieurement à notre époque ?

 On peut également se demander si des communications ont eu lieu au cours de l’histoire et la protohistoire entre Terriens et représentants d’autres civilisations extraterrestres. De nombreux écrits, tableaux ou sculptures relatant de tels contacts, des ouvrages entiers ont été consacrés à ces preuves (ouvrages spécialisés). Par contre ce qui est moins connu, c’est ce qui fut enseigné par ces visiteurs venus d’ailleurs.
A partir de certains contacts réalisés à notre époque, des archives extraterrestres ont permis de préciser le rôle de certains messagers venus d’ailleurs.

–          Hornuck, venu d’une planète située à 1 milliard d’années de la Terre enseigna la biologie, le matriarcat et la sculpture dans l’empire de Mu.

–          Baal-Ha-Néphilim, montra à la race blanche (Celtes, Armoricains, Barconiens, druides, etc…) comment diriger les menhirs selon le point vernal et comment régulariser les cultures après le cataclysme qui avait détruit Mu.

 –          L’Hug, instructeur venu de la planète Ortog près de la constellation du Cygne (P’Gug en Lamnorien), enseigna la disposition et le fonctionnement des courants telluriques selon les veines du Dragon de la Terre. Il fit ériger les menhirs stabilisateurs de ces courants particulièrement sur la France qui compte le plus grand nombre de dolmens et menhirs du monde (3000 à 4000) disposés en une spirale centralisée sur le village de Loye d’où le jeu de l’oie en spirale initiatique et très ancien. Les villes comme Lugdunum (Lyon), Lutèce, Lourdes, Loudin, Lons-le-Saunier, Luc-en-Diois, Lausanne, Lussac, Lyons-la-Forêt, Lugasson, Luçay-le-Mâle, Lugan, Luxeuil, font partie de cette spirale tellurique de l ‘Hug.

 –          Baale Ha Sud, transmit l’histoire protohistorique dont les traces se retrouvent dans la kabbale quand on en possède les clefs.

 –          Empilim, hyperboréen, instructeur du système de Polaris.

 –          Quetzalcoalt, enseigna les Aztèques, les Toltèques, les Incas et l’Amérique du Nord il y a 150 000 ans.

 –          Barts, cyclope géant, technicien, de 3 à 5 m de haut, qui apporta les premiers rudiments de fonderie, de forge, de métallurgie, dont la fabrication de l’Aurichalque. Il venait de la troisième planète tournant autour d’Arcturus.

 –          Bearetz, cyclope géant qui indiqua la manière de capter l’énergie tellurique et l’énergie solaire.

 –          Auza et Ghzal, venus de la planète Ortog, instruisirent les peuplades africaines : les peuples actuels en parlent encore comme de dieux volants aux ailes grises, enseignant le bien.

 –          Brahm’, il “apparaît” au Moyen-Orient entre Ur et Babylone. Venu “d’ailleurs” en vaisseau, il se rendit en Inde, se maria et eut plusieurs enfants qui le défièrent plus tard. Brahm’ venait d’un commando qui se trouvait sur la Lune et ses élèves avaient pris le nom d’Azraël, d’où est issu Israël, signifiant “fils de la Lune”.

 –          Noah – Noé, fils de Bat Enoch et d’un fils des cieux.

 –          Osiris, fils de Geb et de Neut, dont un dieu fils de la Terre et du Ciel.

 –         Orejona, vierge aux longues oreilles, arrivée à l’ère tertiaire. Elle créa une race nouvelle dans la région du Lac Titicaca où elle se développa puis émigra ensuite vers l’Ile de Pâques.

 Question : Tous ces messagers sont inconnus historiquement, mais y en a-t-il eu de plus connus qui puissent être considérés comme étant reliés à une dimension extraterrestre ?

 –          Mahelsa, venu d’Hyperborée, connu sous le nom de Moïse, fils d’un hyperboréen, Gh’Hurt, et de la fille du Pharaon. Mahelsa repartit en Vimana, sa mission terminée.

 –          Elie, venu d’une planète située à 1 milliard d’années-lumière, centrée sur une étoile de huitième grandeur.

 –          Enoch, prophète venu “d’ailleurs” pour instruire.

 –          Ezechiel, prophète venu “d’ailleurs” pour instruire.

–          Ram, venu de Thulé pour instruire les Celtes, Gaëls, Armoricains, Biscayens, Vighuts.

 –          Cakya-Mouni le Bouddah, le sage. Né au bord du Gange par insémination artificielle, originaire d’une planète située à un milliard d’années-lumière. C’est le premier qui parla de l’égalité de toutes les races.

–          Hoodlum, il y a une centaine d’années, cet instructeur éduqua un petit groupe d’initiés vers le grand nord, dont Jules Vernes faisait partie.

Question : Ces révélations sont pour le moins troublantes. Mais en général quel moyen de communication ou de langage a pu être utilisé par ces messagers pour se faire comprendre ?

Ces divers instructeurs communiquèrent leurs informations avec des langages et des moyens divers. Parmi les moyens de communication extraterrestres existe évidemment la télépathie qui, des prophètes anciens jusqu’aux télépathes modernes, en passant par Jeanne d’Arc, fait entendre aux contactés une sorte de voix intérieure révélant ou guidant selon les messages reçus. Lors de contacts physiques, le mode de transmission entre extraterrestres a été perçu parfois comme un sifflement (cf précédemment, à Valensole). D’ailleurs, il existe des bergers aux Canaries qui à travers les montagnes se communiquent des messages relativement élaborés grâce à des sifflements. Dans d’autres cas de contact, il a été fait mention de l’utilisation d’un traducteur de langue qui semblait agir sur les facultés cérébrales, permettant aux interlocuteurs de parler des langues qui leur étaient inconnues auparavant.

 Question : Que savez-vous des langages extraterrestres ?

 Evidemment le nombre de langages dans l’Univers doit être incommensurable quand on pense que déjà sur la Terre on estime à 2500 ou 3000 le nombre de langues et dialectes parlés.

 Néanmoins, ce que l’on peut constater, c’est que les langages dans l’Univers varient selon les niveaux vibratoires d’existence des créatures. Il y a les langues des mondes de puissance correspondant à des sortes de mots-forces mettant en route certaines vibrations proches des plans condensés de matière. On retrouve ce pouvoir du son dans le “kai” des arts martiaux japonais et dans cet acte créateur dont la bible parle, lorsqu’Adam nomme les animaux pour les créer. D’autres langues sont en corrélation par un monde de symboles très élaborés qui se relie à la Trame Cosmique ; des correspondances existent entre, par exemple, des langues galactiques comme le Lamnhorien qui désigne la planète explosée des astéroïdes sous le nom de TahenNoura alors que le Solexmal, autre langage galactique la désigne sous le nom de Malone ; par contre d’autres l’ont désignée sous le nom de Tyr ou Luciféra, mais chaque fois cela traduit essentiellement comme désignant une Terre-Lumière pour des raisons protohistoriques précises. Enfin, il existe un autre moyen de communication universelle qui est le pentacle géométrique et les codages numérologiques interdimensionnels.

 Question : Est-ce qu’il est possible de restituer tout cela dans le cadre rationnel de la science terrienne actuelle ?

 Il est évident qu’à ce stade les explications deviennent extrêmement complexes car le cerveau humain peut enregistrer normalement 2 pulsations par seconde dans la succession des pensées alors que des créatures galactiques peuvent enregistrer plusieurs millions de pulsations par seconde.

 D’ailleurs, les prochains cerveaux électroniques du programme starwar des Etats-Unis devront être capables de réaliser 10 millions d’opérations par seconde. Cependant la numérologie extraterrestre n’est pas la même que sur Terre, car chaque chiffre est une sorte d’être vivant correspondant à une infinité de corrélations conscientes et énergétiques qui se réduisent évidemment assez difficilement au niveau du raisonnement intellectuel habituel de la science terrienne actuelle.

 mtemvinc

Question : En fonction de tout cela, il semblerait difficile d’accéder à une communication précise avec les extraterrestres…

 Cependant le cerveau avec ses 14 milliards de neurones a des capacités de synthèse considérables qui se déroulent continuellement au-delà de la conscience de veille ; c’est pourquoi il peut exister la possibilité de transcription de (tous) ces codages numérologiques galactiques au-delà de la conscience de veille du néencéphale et il peut y avoir perception de correspondances en accord avec la trame universelle de conscience-énergie, d’où la possibilité de messages prémonitoires par accès de la conscience à un monde principiel où les corrélations intemporelles sont antérieures aux codages des rayons temps numérologiques et des architectures spatiales réalisant des figures ou des situations particulières dans le plan formel. Par le nombre, on passe donc progressivement de la physique à la métaphysique qui veut dire: au-delà du physique.

 Question : Mais à quoi cela peut-il conduire ?

 Cela nous conduit donc tout naturellement à nous poser la question de savoir s’il n’y aurait pas à envisager l’existence d’une autre dimension extraterrestre qui serait tout simplement celle qui entoure la Terre avec les autres planètes, les étoiles, les galaxies. Dans cette optique et pour compléter la description des êtres vivants créés par interactions nucléaires sur l’étoile à neutrons et ceux créés par interaction gravitationnelle comme l’ont imaginé Donald Goldsmith de Berkeley et F. Owen de l’université de New York.

 Question : Comment peut-on envisager cela ?

 Les galaxies regroupent déjà plusieurs milliards d’étoiles dont les plus organisées sont les galaxies spirales, mais l’organisation reste quand même moins complexe que celle d’une cellule vivante, car trop peu de temps s’est écoulé depuis le début de l’Univers pour qu’une vie gravitationnelle puisse être réalisée : 15 milliards d’années jusqu’à nos jours représentent trop peu de temps à l’échelle des galaxies pour l’élaboration d’un organisme galactique, l’unité de temps galactique n’étant pas la seconde mais le million d’années.

Question : Où en est la vie gravitationnelle alors ?

 La vie gravitationnelle n’en est qu’à un stade équivalent à l’état de la Terre quelques instants après sa formation. La sélection naturelle et le passage de l’inertie au vivant n’est pas encore réalisé, mais rien n’empêche de croire que d’ici quelques milliards d’années, structures d’étoiles suffisamment complexes donnent naissance à une vie de géants aux corps faits d’étoiles et de galaxies. Bien entendu, rien ne prouve que la trame énergétique de ces organismes n’existe pas déjà et que l’Univers fonctionne comme un grand être vivant dont la microbienne nature humaine ne peut analyser le fonctionnement que très partiellement. Néanmoins, malgré notre technologie et notre évolution terrienne limitée, il y a déjà un certain nombre d’émissions macrocosmiques qui parviennent jusqu’à la Terre et on a pu déjà enregistrer toutes sortes d’originalités dans le fonctionnement du grand organisme stellaire.

Question : Quelles sont ces émissions ?

 Emissions macrocosmiques :

 –          Etoiles variables pulsantes céphéïdes : le 19 octobre 1794, John Goodrick d’York définit 3 sortes d’étoiles : régulières, très régulières, peu régulières.
–        Novae et supernovae : découvertes le 11 novembre 1572 par Tycho Brahé, brillantes en plein jour ; terme de la vie d’une étoile massive. L’explosion libère une lumière équivalente à celle de 10 000 milliards de soleils.
–              Les étoiles éruptives : émission bleue puis éruption augmentant leur luminosité de 10 000 en un jour.
–             Etoiles infrarouges : Eta Carinae, 1 million de fois plus brillante que le soleil, émet 99% de son énergie dans les infrarouges invisibles à cause de cocons de poussières.
–             Galaxies infrarouges : J. Low découvre ces galaxies en 1967. Très poussiéreuses, elles donnent naissance à beaucoup d’étoiles. Elles émanent des rayons infrarouges, des rayons X et des ondes radio.
–            Sources super-luminiques : en 1970, Shapiro nota certaines radio-sources s’éloignant à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière ; en fait vitesse apparente selon l’observation.

 Question : Mais quelle est l’influence de toutes ces émissions et rayonnements sur la vie humaine elle-même ?

 Comme on peut le constater lorsqu’on analyse tous les rayonnements et émissions diverses qui nous atteignent en provenance de l’Univers, l’être humain baigne continuellement dans un plasma d’énergies diverses et comme le corps physique représente lui-même un complexe énergétique fait de carbone, azote, oxygène, et hydrogène (C.A.O.H.) et de quelques sels minéraux et métalliques, les évolutions des systèmes microcosmiques et macrocosmiques interfèrent continuellement avec l’évolution organique et psychique humaine. On peut donc considérer que si un système planétaire voit sa structure énergétique modifiée, l’ensemble des créatures à ce système verront leur équilibre modifié.

 Question : Peut-on considérer que la Terre subit également l’influence de ces interactions énergétiques ?

 A l’heure actuelle sur la Terre, l’explosion de bombes atomiques a considérablement modifié l’équilibre énergie-matière de la planète puisque la désintégration atomique artificiellement créée par l’homme a provoqué la dématérialisation de la matière en énergie d’une manière beaucoup plus accélérée que les rythmes de désintégration atomique naturelle. Par ce fait, il y a une accélération évolutive anormale du rythme d’existence de la planète. Le système de contention matérielle qu’est la croûte terrestre par rapport au magma énergétique stellaire du centre de la Terre se trouve affaibli et l’ensemble de la planète, y compris les créatures qui y vivent, subissent une accélération de leur évolution par un passage plus rapide d’un certain niveau de condensation à un niveau plus énergétique. De même que les molécules d’un gaz ont un degré de liberté plus vaste que les molécules d’un solide, la décondensation planétaire de la matière en énergie provoque une poussée de forces anarchiques violentes qui envahissent le psychisme humain d’une manière explosive s’il n’y a pas une transformation des consciences et la mise en place de nouveaux contrôles sur ces surpressions énergétiques, d’où l’arrivée d’une surveillance extraterrestre accrue pour freiner l’accélération anarchique de ces poussées énergétiques anormales.

Question : Quelles sont les conséquences immédiates de cette situation ?

 Dans les conditions actuelles, le futur possible de la planète peut être envisagé selon plusieurs scénarios :

 1er cas : Affrontements atomiques graves entre Terriens

 Dans ce cas, la plus grande partie sinon la totalité de l’humanité serait détruite ou profondément désorganisée. Il est à espérer que les dirigeants de grandes puissances, soucieux de préserver leur confort personnel, n’iront pas jusqu’à déclencher cette folie qui les concernerait obligatoirement aussi, à un moment ou un autre, dans leurs avantages et privilèges. Mais la gravité de la situation vient plutôt de la banalisation des armes atomiques qui conduit au fait que des fanatiques du terrorisme peuvent déjà se procurer, par le biais de trafiquants d’armes sans scrupules, des bombes A, conduisant à tous les chantages possibles et à des engrenages apocalyptiques.

 Une telle catastrophe évidemment ne concernerait pas seulement l’humanité, mais certainement d’autres systèmes universels dont la science terrienne actuelle ne peut envisager clairement les possibilités d’interaction. Néanmoins, rien ne nous empêche de penser que les actions de l’humanité dépassant le cadre de son champ de liberté impartie, il n’y aurait pas intervention d’autres présences de type extraterrestre agissant de manière progressive ou brutale selon l’urgence de la situation.

 Question : Quel est l’avenir de l’humanité ?

2ème cas : débarquement extraterrestre

Si les débordements incontrôlés de la civilisation terrienne dérangent d’autres civilisations, il n’est pas impossible que l’humanité ait à affronter dans les décennies à venir des interventions extraterriennes déterminant la soumission de la race humaine par des moyens télépathiques et énergétiques inconnus conduisant à une neutralisation totale de tous les belligérants potentiels. Ceci dans le meilleur des cas ; mais il peut aussi exister des civilisations extraterriennes qui envisageraient une élimination totale de la race humaine. Il est possible que, selon les degrés d’évolution des races extraterrestres, le degré d’agressivité soit plus ou moins grand, ce qui nous laisse espérer l’existence de contrôles protégeant les civilisations moins avancées contre des conquérants de l’espace par trop agressifs.

Question : Peut-on espérer un autre programme ?

3ème : débarquement extraterrestre limité et secret

On peut envisager que les différentes races en présence sur la Terre sont en relation de résonance avec des races extraterrestres d’origine, d’évolution et d’état d’esprit différent vis-à-vis des humains. C’est pourquoi, en cas de catastrophe planétaire, il pourrait y avoir intervention de races galactiques pour éventuellement sauver au moins une partie des Terriens qui seraient emmenés dans une autre zone spatio-temporelle. Il se pourrait aussi que ce ne soit pas en fonction de races biologiques, mais d’un certain niveau psychophysiologique et spirituel atteint, que les individus seraient sélectionnés pour un transfert dans un champ temporel différent qui, avec les lois de la relativité appliquées à l’espace-temps ferait qu’un voyage de trois mois dans l’hyperespace équivaudrait en fait à une absence de 3000 ans en temps terrestre, ce qui permettrait l’apaisement de la nature après les affrontements atomiques et autoriserait la réinjection sur la planète d’un groupe humain dûment préparé et organisé pour continuer l’évolution humaine sur Terre selon de nouvelles valeurs.

 C’est éventuellement une telle possibilité qui peut justifier une certaine écoute vis-à-vis de dimensions extraterrestres qui semblent au cours du temps avoir gardé une certaine surveillance sur l’évolution humaine.

Question : Si les E.T. disposent de telles possibilités d’intervention et qu’ils ne l’ont pas déjà fait, quel serait alors leur programme en cours ?

 4ème cas : réconciliation des humains entre eux

 Cela demanderait à l’esprit humain de sortir des affrontements dualitaires issus d’une éducation basée sur une rationalité, une dialectique et une science binaire. La réconciliation des hommes entre eux ne peut se faire que par un effort soutenu pour l’émergence d’une optique unitaire raccordant l’esprit humain aux présences spirituelles conceptualisatrices de la trame cosmique, l’âme humaine aux énergies créatrices des figures universelles et le corps humain aux forces réalisatrices des formes matérielles.

 D’où la nécessité d’établir progressivement une science unitaire dégageant une meilleure compréhension des interactions entre les champs spirituels, mentaux, psychiques, vitaux, substantiels, sociologiques, matériels et universels dont la reconnaissance et l’harmonisation reste la seule et véritable démarche vers la paix intérieure et extérieure. Cette pacification étant la condition fondamentale réclamée aux Terriens par les extraterriens, lors de certains contacts pour le rattachement de la civilisation humaine actuelle au réseau de télédiffusion de la Confédération Galactique centralisant les planètes civilisées de l’Univers local dont la Terre fait partie.

Question : Mais que pouvons-nous faire à l’heure actuelle pour freiner l’engrenage autodestructif ?

 Pour sortir de l’enfer qui est l’inférieur à l’envers, il faut s’élever vers le Paradis qui est le supérieur à l’endroit, et comme pour s’élever, il faut s’unifier, le freinage de l’engrenage infernal autodestructif peut se faire si chaque individu affirme en lui l’essentialité immortelle qui lui permet de se définir hors de l’accessoire. En sachant que le cristal de perfection peut se construire au milieu d’une solution saturée d’imperfection à condition d’être dans le monde sans être du monde pour réaliser l’harmonisation des rapports entre le champ matériel de la Création, le champ énergétique des Créatures et le champ spirituel du Créateur.  Si un individu s’est décidé à redompter sa bête instinctive, alors son esprit cosmique s’approche de lui, puis bientôt d’autres êtres qui poursuivent le même but entrent en résonance et le rejoignent, ce qui crée un groupe humain dont la présence et l’influence peuvent participer à la réharmonisation pacifique de la Terre. C’est ce que je poursuis depuis plusieurs années avec diverses communautés d’amis dans plusieurs pays, car la vraie fraternité est au-delà des patries et des mondes.

Notre planète aurait évité des catastrophes irréversibles grâce à l’aide des hiérarchies supérieures

CONTACT ET CONTACTÉS

– Depuis des millénaires, d’autres civilisations nous approchent, nous côtoient, en des rencontres aussi étranges qu’énigmatiques, se matérialisant d’on ne sait ou, nous faisant découvrir des matériaux, des modes de vie, de communication d’une très haute technicité.
– Voyageurs de l’espace, voyageur du temps, qui sont ces visiteurs ?
– Ce document présente un bref résumé de ce qui paraît, à notre connaissance, comme étant représentatif de la réalité de ces manifestations.
– Tout d’abord, qu’est-ce qu’un contact ? Un contact, c’est la communication d’un être humain avec un autre univers visible ou invisible, c’est la confrontation avec une réalité spatiale, temporelle, ou même intemporelle différente du monde tel qu’il est perçu par nos sens et conçu par la rationalité humaine. Le phénomène du contact affirme sa présence sur tous les plans ; le plan historique, technologique, social, physique, psychique, spirituel, et dans toutes les cultures.
– Qu’est-ce qu’un contacté ? Un contacté est une personne qui a vécu cette communication avec un monde autre que celui dans lequel nous vivons. Cette expérience peut se renouveler occasionnellement, ou encore, il arrive que la personne ai la possibilité d’entretenir un contact régulier.
– En rencontrant directement certains contactés, nous avons pu approcher et parfois vérifier leurs contacts. Pour d’autres, nous n’avons fait que relater des extraits de livres qui traitent de leurs expériences pour illustrer la diversité de l’univers du “contactisme”.
– Dans ce thème touchant une réalité complexe qui n’est pas forcément palpable avec nos cinq sens, le propos n’est pas de vouloir affirmer la véracité absolue de tel ou tel cas, mais plutôt de se sensibiliser au phénomène étrange de la réalité extraterrestre pour le replacer dans le contexte plus global de la communication de l’être humain avec le cosmos. Si certains cas connus mais contestés sont cités ici, c’est parce qu’ils représentent une des multiples facettes de cette réalité.
– Il est parfois difficile de se forger une opinion car les méthodes de désinformation sont nombreuses, telle que le mélange d’informations réelles avec d’autres fausses ou ridicules, ou encore l’invention de cas montés de toutes pièces pour détourner l’attention d’événements qui mériteraient une étude plus poussée par des chercheurs compétents.
– On dit maintenant que le rythme des découvertes scientifiques double tous les 18 mois, la recherche repousse ses limites jusqu’à flirter avec les frontières de la métaphysique. Les techniques de communication informatique s’améliorent sans cesse. Tout ceci sera-t-il suffisant pour appréhender le phénomène du contact dans sa complexité?
– De tout temps l’homme a tourné son regard vers les étoiles, cherchant dans le ciel, le souvenir de son origine, une réponse à ses questions métaphysiques, ou l’aspiration à un idéal transcendant sa vie humaine et terrienne. L’intervention extraterrestre apparaît comme un phénomène accompagnant l’humanité. tout au long de son évolution.
Les chars de feu de l’Antiquité, les vimanas de l’Inde ancienne, le cortège des divinités des mythologies grecque et romaine et, plus récemment, les OVNIS, ne seraient-elles pas la preuve de l’existence d’autres mondes dont la réalité nous échappe ?

Sommaire

– Le phénomène extraterrestre

– Différents types de contact

– Des contacts au cours de l’histoire et sur tous les continents

– Des interventions extraterrestres peuvent-elles influencer l’histoire ?

– Les courants ufologiques

– Différentes approches du contact

– De nouvelles recherches

– Les contactés

– Le terrien redimensionné

Conscients de la partialité de cette étude, nous vous invitons à nous communiquer le résultat de vos recherches dans ce domaine afin de pouvoir compléter cette présentation.

-Le phénomène extraterrestre

Extrait de Tahiti Rama – I.J.P. Appel Guéry

– L’ufologie traite de l’étude statistique des observations d’ovnis réalisées depuis une cinquantaine d’années, avec l’étude des caractéristiques et indices laissés par les présences extra-terrestres, lors de leurs passages.
– L’exobiologie, étudie la vie possible dans l’univers, ses traces dans les météorites ou autres objets extra-terrestres.
– l’exosociologie étudie les civilisations extraterrestres, les possibilités de communication et d’échanges avec ces civilisations par le langage ou divers signaux. La communication avec d’autres créatures de l’univers peut s’avérer difficile dans la mesure où l’origine, la structure et le rapport à l’environnement vibratoire particulier ne sont pas analysés de la même manière en fonction des sensibilités ou des niveaux de conscience différents.
– La psychophysiologie cherche à clarifier les rapports entre la physiologie et la psychologie de l’être humain. Elle débouche sur une meilleure compréhension du fonctionnement de l’organisme et de ses possibilités de développement jusqu’à atteindre des facultés de conscience supérieure. La télépathie, par exemple, permettrait d’établir des contacts avec des entités supra ou extra-terrestres, plus avancées dans leur évolution .
– Parmi les nombreux groupes, associations ou chercheurs isolés qui travaillent dans le monde sur le phénomène ovni on distingue deux courants : Ceux qui l’étudient de l’extérieur, d’une façon intellectuelle et rationnelle, et qui se heurtent souvent à l’irrationalité apparente du phénomène, et ceux qui vivent cette réalité de l’intérieur, par résonance intuitive, et qui peuvent recevoir des communications télépathiques précises dont l’origine et le bien-fondé restent à vérifier.
– L’apparition d’ovnis devient alors une des conséquences extérieures de cette réalité interne, signant par son apparition dans le plan matériel les contacts en cours sur d’autres plans vibratoires.

Différents types de contact

– Le Pr. Allen Hyneck principal conseiller de l’U.S. Air Force de 1948 à 1969 a classifié le phénomène en trois types :
Le premier type : Vision éloignée
Le deuxième type : Vision rapprochée
Le troisième type : Rencontre avec des entités extra-terrestres. (Voir le film “Rencontre du troisième type”)

– Le chercheur et écrivain Pierre Delval défini un quatrième type concernant les apparitions d’entités extra-terrestres à l’intérieur de nos maisons. (cf. rencontre du quatrième type. Pierre Delval -Ed.)

– Si l’on se réfère à la classification actuelle de IJP. Appel-Guéry, on distingue quatre types de contacts correspondant aux continuum de la matière, de l’espace, du temps et de l’intemporel

Le premier type de contact lié à la Matière

– Premier niveau : Observation d’un vaisseau lointain ou aterri
– Deuxième niveau : Le vaisseau est proche , mais il n’y a pas de communication
– Troisième niveau : Comunication avec des entités materialisées, sans déplacement du témoin
– Quatrième niveau : Le témoin est transorté à bord du vaisseau, et est ramené sur Terre

Le deuxième type de contact lié à l’Espace

– Premier niveau : Vision d’un vaisseau lumineux distant
– Deuxième niveau : Observation de lumières proches de la Terre
– Troisième niveau : Vision de phénomènes lumineux proche du sol
– Quatrième niveau : Apparition de lumières environnant l’individu, provoquant differents phénomènes

Le troisième type de contact lié au Temps

– Premier niveau : Presentiment, intuition
– Deuxième niveau : Perception exrtrasensorielle :clairvoyance, clairaudience, télépathie
– Troisième niveau : Messages, langages, et enseignements transmis à partir d’autres dimensions
– Quatrième niveau : Réception télépathique de codes numérologiques permettant de comprendre le fonctionnement intérieur de l’univers

Le quatrième type de contact se réalise dans le plan de l’Intemporel avec le déplacement de l’individu dans d’autres continuum d’existence.

– Premier niveau : dédoublement, N.D.E. ou illumination, qui est une expérience entre le champ de la conscience et celui de la sur-conscience.
– Deuxième niveau : téléportation, c’est-à-dire déplacement physique instantané d’un point à un autre.
– Troisième niveau : dématérialisation et rematérialisation. Le corps physique passe dans le monde de l’énergie puis revient dans le monde de la forme.
– Quatrième niveau : dématérialisation complète de l’individu avec un changement définitif du taux vibratoire, et donc sans retour physique.

Des contacts au cours de l’histoire et sur tous les continents

– Actuellement des millions de personnes – dans une compréhension commune qui dépasse les problèmes d’idéologie, reconnaissent que, depuis son origine, la planète a été visitée par des êtres venus du ciel. Certains auteurs font état de contacts aux époques de Mu, de l’Atlantide, et de l’Egypte.
Des traces, il y en a eu de tout temps et dans tous les pays. Nous en avons retenu quelques unes, tirées de nombreux ouvrages. L’archéologie interdite nous livre quelques uns de ses secrets.

AU MOYEN-ORIENT
– Zécharia Sitchin, écrivain israélien a déchiffré des tablettes relatant l’histoire passionnante de la civilisation Sumerienne. Dans son livre “la 12 ème planète” il parle d’une planète qui serait la 12 ème du système solaire. Elle s’approcherait de la terre tous les 3600 ans. Sa civilisation serait plus avancée que la nôtre et ses visites cycliques sur la terre auraient produit des bons évolutifs importants pour l’humanité.
– Dans les manuscrits de la Mer Morte, découverts en 1947, qui sont des copies des plus anciens textes de la Bible, on parle “d’êtres apparus du ciel sur la terre et de personnes enlevées de la terre vers le ciel”.
– Selon Appel-Guéry : “les Sumériens sont des consciences immortelles qui interviennent encore de nos jours à partir d’un continuum intemporel. Ils se sont manifestés à l’époque de Sumer où ils ont apporté le calendrier actuel de 365 jours, l’écriture et des connaissances astrologiques importantes. Ceux qui ont été les enseignants de la civilisation de Sumer étaient issus d’une autre dimension. Ils n’ont pas complètement terminé leur mission, car les conditions terriennes étaient trop difficiles. Ils sont actuellement en train de terminer leur programme.”

EN ASIE
– Dans le livre “Contact OVNI des Pléiades”, Le colonel Wendelle Stevens cite le manuscrit chinois (Tchi). La Chine aurait été gouvernée pendant des milliers d’années par des souverains d’origine extraterrestre. – Huang-ti, “l’Empereur Jaune” qui vécu entre 2697 et 2586 avant J-C. est considéré par de nombreux taoïstes comme l’être mystérieux qui réussit à atteindre l’immortalité. A cette époque, les provinces de ce vaste Etat connurent un grand essor. Huang-Ti affirma que les conversations qu’il avait avec ses conseillers, des êtres des Pléiades, contribuèrent grandement à ce développement. (cf. contact from the Pleiades. Wendelle Stevens. Ed. Génésis)
– Les fameuses statuettes “Jamon” du Japon, ou celle de la culture “Jama Coaque” en Equateur, représentant des humanoïdes vêtus de scaphandres, seraient-elles des représentations de ces civilisations oubliées ?
D’après Katsumi Kosaban qui a étudié les connections de l’humanité avec les étoiles, les “Takeuti” sont les documents à l’origine des enseignements Shinto et relatent l’histoire des Hommes-Dieux venus des étoiles. On trouverait dans ces documents 200 différents types de lettres dont seraient issus les langages Grec, Egyptien, Sanskrit et Chinois.

EN AMERIQUE
– Selon Wendelle Stevens toujours, chez les Aztèques, les Mayas, les Hopis, beaucoup de temples auraient été dédiés au Pléiades et orientés vers elles.
– Selon Mitchell Uribe, historien des Navajos, des légendes orales disent que l’origine de certains hommes serait Pléiadienne, et que des voyageurs de cette constellation nous rendraient visite régulièrement.

EN EUROPE
– De nombreuses fresques en Yougoslavie, en Italie et ailleurs dépeignent d’étranges globes, soucoupes, ou cylindres survolant la terre ou des populations.

EN AFRIQUE
– Warren Smith dans son livre ” Les forces secretes des pyramides” déclare qu’il a pu voir des peintures murales dans la pyramide de Zozer en Egypte représentant clairement un grand objet cylindrique dans l’air au dessus du sol, entouré par plusieurs objets discoïdaux.
Les peuples Dogon, Massais, et Zulus d’Afrique noire connaissaient avant leur découverte par les astronomes, l’existence de satellites proches de Sirius d’où serait venue une race extra-terrestre amphibienne appelée Nommos . Dans leur cosmologie, ces êtres seraient les ancêtres de l’homme mais aussi des dauphins.

– Des auteurs ont rassemblé des informations surprenantes sur les interventions célestes dans l’histoire.
Selon Rameau de Saint-Sauveur, divers messagers venus d’ailleurs seraient apparus au cours de l’histoire :
– Hornuck, dans l’Empire de Mû.
– L’hug, en Europe aux temps mégalitiques,
– Quetzalcoatl, chez les Aztèques, les Toltèques, les Incas et en Amérique du Nord, il y a 150.000 ans.
– Orejona, au Pérou.
– Abraham, au Moyen-Orient entre Ur et Babylone.
– Ezéchiel, il y a plus de 2500 ans en Chaldée, ou il vit ces fameuses machines volantes
– Hoodlum, qui aurait été l’instructeur de Jules Verne dans le grand Nord.
– Elie, Enoch, Ram, Jonas, Moïse, Noé, et même Boudha et Jésus auraient été d’origine extra-terrestre…
– L’ancien testament cite pas moins de 68 passages sur les vaisseaux de l’espace…
– La Cosmogonie d’Urantia ; livre de plus de 1500 pages écrit aux USA par un médium anonyme cite dans une logique étonnante des centaines de hiérarchies entre Dieu et l’homme. D’autres races auraient existé sur la terre : La bleue, l’orangée, la verte, l’indigo et la violette. Cette dernière est aussi nommée l’Adamite. ADAM et EVE en auraient étés les représentants délégués ici bas pour perfectionner les races terriennes…


Des interventions extraterrestres peuvent-elles influencer l’histoire ?

Si l’on croit le contacté Italien EUGENIO SIRAGUSA, de nombreux contacts ont eu lieu il n’y a pas si longtemps. En voici quelques uns qui donnent à penser que certaines activités déterminantes pour l’avenir de l’humanité pourraient être surveillées par l’intelligence extra-terrestre.

– Le 1er Novembre 1950, dans les jardins du Vatican, le pape Pie XII, regardant vers le soleil, voit un cercle de lumière qui s’en détache comme un deuxième soleil.
– En Juin 1967 la crise internationale débouche sur la guerre des 6 jours entre Arabes et Israéliens. Dans les jours cruciaux du conflit, des formations d’ovnis apparaissent sur le Kremlin et sur la Maison Blanche. Les radars signalent leur présence. Au cours du dialogue secret entre Nixon et Brejnev, le sujet des ovnis est abordé. Les deux superpuissances arrivent à un accord rapide pour imposer le cessez-le-feu.
– Juin 1968, alors que la Tchécoslovaquie est occupée par l’URSS, d’étranges globes verts sillonnent les cieux au-dessus des dépôts atomiques américains et soviétiques, altérant la structure moléculaire fissible des bombes atomiques qui deviennent matière inerte.
– Le président Kennedy aurait fait une rencontre le 24 Mars 1963 sur la base Edwards en Californie
– En Juillet 1969 les astronautes américains d’Apollo XI : Armstrong, Aldrin et Collins réussissent le premier alunissage. En arrivant sur la surface lunaire, ils voient une lumière sur le cratère Aristarque. Ensuite 2 points lumineux surgissent à l’horizon qui, en s’approchant, apparaissent comme deux vaisseaux. Les photos que prennent les astronautes sont publiées et ensuite censurées.Des radioamateurs auraient enregistrés les communications des astronautes avec leur base. Armstrong communique : “Oh Dieu, ils sont là, ils sont énormes et ils nous observent”.
– En 1973, Jimmy Carter témoigne d’un contact ovni et en fait un argument de sa campagne présidentielle.

Les courants ufologiques

EN EUROPE
– Jean-Pierrre PETIT Astrophysicien, directeur de recherche au C.N R S, s’est distingué par sa recherche sur un nouveau système de propulsion, la MHD (magnéto-hydro-dynamique). Il réclame une réelle étude scientifique du phénomène OVNI..
“Je pense, dit-il, qu’il est fortement probable qu’un authentique contact ait été établi, dès le début des années soixante avec des êtres venus d’une autre planète. J’ai personnellement effectué, pendant quinze ans des travaux scientifiques basés sur les informations fournies par ces gens, que j’ai publiés dans des revues de haut niveau. Le fait que certaines de ces idées connaissent aujourd’hui un essor irréversible m’a amené à témoigner de l’origine de mes travaux. Ceux qui s’intitulent eux-mêmes les Ummites seraient toujours sur notre sol.
Un certain nombre de chercheurs ont adopté ses idées et réalisent des conférences sur le thème.
– Jacques VALLEE, dans son livre “Autres dimensions” se demande si ces visiteurs qui semblent parfaitement manipuler l’espace et le temps, ne viendraient pas d’autres dimensions inhérentes à notre monde plutôt que de galaxies lointaines. La source des interventions OVNI se situerait alors dans un plan invisible parallèle au notre. On peut aussi imaginer qu’ils viennent de notre futur.
– La vague Belge : Des ovnis ont été vus, filmés et enregistrés sur écran radar pendant plus de quatre mois au dessus de la BELGIQUE, de Novembre 89 à Mars 90. On a pu lire dans de grands hebdomadaires le cas ou les radars de la tour de contrôle sont resté verrouillés 6 secondes sur l’objet qui a progressivement pris de la vitesse de 280 km/h. Il atteint en passant de 3000 à 1700 m d’altitude la vitesse de 1800 km/h en une seconde. Cette fantastique accélération correspond à 40 G , elle entraînerait la mort immédiate de tout humain se trouvant à bord. (Paris Match)

AUX USA
– Whitley STRIEBER, dans son best seller “Communion” relate les contacts qu’il a eu avec une certaine race d’humanoïdes de petites tailles.
– Il y aurait des milliers de personnes qui seraient prélevées par ces extraterrestres. L’expérience est souvent inconsciente et peut être révélée ensuite naturellement dans le temps ou sous hypnose.
– Jacques VALLEE ; cette fois-ci dans son livre “Révélations” nous dit que beaucoup de ces témoignages qui font état de soucoupes prétendument accidentées, et de groupes d’humanoïdes hostiles sont en réalité des canulars soigneusement élaborés par des petits clans nourris de fantasmes, ou par des agences gouvernementales engagées dans une guerre psychologique destinée à détourner l’attention générale du véritable phénomène OVNI.

EN RUSSIE
– Martine Castello, journaliste, fait le compte rendu d’un voyage qu’elle a fait en URSS. – La fin des années 80 a été le théâtre de plus de 500 rencontres du troisième type. – Le 5 Juillet 1989, Vladimir Azhazha est officiellement nommé président de la commission pour l’étude des phénomènes paranormaux à Moscou. Il travaille avec une équipe de scientifiques rattachés aux disciplines les plus diverses. Psychologie, sociologie, archéologie, psychiatrie, géologie, physique, astronomie, biologie… Mais aussi avec des spécialistes de l’hypnose et des voyants. Cette école s’appelle “Basis” parce qu’elle se propose d’apporter les bases d’une nouvelle vision du cosmos. Elle est tout ce qu’il y a de plus officielle puisqu’elle délivre un diplôme académique d’ufologue professionnel soviétique.
A l’exposition permanente des réalisations de l’économie soviétique, la vitrine officielle du régime; le pavillon Cosmos renouvelle tout les quatre mois une exposition permanente sur les OVNIs. (V.S.D.)

EN CHINE
L’art chinois du Qigong développerait depuis des temps très anciens une forme particulière du contact interdimensionnel : Suivant Xong gong qui a étudié le sujet, le néophyte commence généralement son exploration par la recherche de la vie en soi, ensuite seulement dans l’univers entier. L’atteinte initiatique de ce qu’il appelle “L’ange du Qigong” doit provenir de l’être humain lui-même. Beaucoup de maîtres de cet art ont des facultés psy et des communications précises avec l’univers extérieur… (Shi Bo)

Differentes approches du contact

– Les Star peoples
Selon Andrija Puarich, mentor de Uri Geller, il existe, à l’heure actuelle, sur cette planète, certains êtres qui affirment appartenir à une “semence stellaire” et être en communication avec des intelligences extraterrestres. Ils les appelle les “Starkids“. Dès leur plus tendre enfance, ils communiquent avec des anges , des fées, des “maîtres”, des instructeurs ou des intelligences extraterrestres. Les starkids ont des facultés PSI innées : télékinésie, mémoire karmique, voyance, télépathie . Les voyages dans d’autres dimensions feraient partie de leur vie quotidienne. Le sentiment d’une prédestination – ou programmation – est extrêmement fort chez eux.

– Les Contacts N.D.E.
N.D.E. veut dire littéralement, “near-death-experience”, expérience proche de la mort, ou encore ; expérience au contact du continuum de l’Immortalité, (cf. IJP Appel-Guéry.)
Selon Patrice Van Eersel, dans son livre “La Source Noire”, depuis une vingtaine d’années de nombreux scientifiques se sont penchés sur les cas de NDE appelées aussi OBE (out of body experiences).
Les “expérimentateurs”, revenant à la vie après un accident, un coma, un dédoublement, relatent qu’ils viennent de vivre une expérience fabuleuse, décrivent des soleils gigantesques. Ils parlent d’une infinie béatitude, de paysages merveilleux, de rencontres avec des personnes aimées, des “anges” ou des “guides” extra-terrestres.
Dans beaucoup de cas ils se retrouvent dans un plan de conscience et d’énergie ou le temps et l’espace n’ont plus de sens. Ils peuvent réaliser des introspections dans le passé le présent et le futur et se déplacer instantanément d’un endroit à l’autre de l’espace par la pensée.
– Cette expérience peut être vécue dramatiquement ; associée à un accident, ou incidemment, “par hasard”, spontanément, ou être le résultat d’une préparation intense, intérieure et spirituelle
– Tout en sachant qu’il est difficile de systématiser dans ce domaine, il ressort tout de même de l’étude statistique de ces phénomènes qu’une telle expérience peut comporter 5 stades :
1er stade : 60% des individus se souviennent qu’ils ont flotté dans l’espace, légers, avec un sentiment de bien-être.
2ème stade : 37% se découvrent soudain à côté ou au-dessus de leur corps avec un souvenir très précis de tout ce qui s’est passé autour d’eux à ce moment-là.
3ème stade : 23% flottent dans une obscurité particulièrement noire. C’est ce que l’on appelle le stade du tunnel. Le sentiment de paix, de bien-être, ou parfois d’angoisse, se renforce. Les habitués du voyage peuvent ne plus voir de tunnel du tout. – Le tunnel serait le passage à travers l’enregistrement des expériences difficiles ou négatives de la vie. On pourrait dire une sorte d’enfer, ou de purgatoire à retraverser.
4ème stade : 16% rencontrent une lumière immense et impossible à décrire, qui semble émaner de la chaleur et de l’amour.
5ème stade : les êtres pénètrent cette espèce de soleil, de conscience-énergie Intemporelle: paradis, vision fantastique, accès instantané à la connaissance universelle.
– Les 5 stades du “voyage” se retrouvent souvent dans le même ordre.
– Étonnamment, le ” Livre des Morts Tibétains”, écrit il y a 1.500 ans correspond bien aux descriptions des NDE actuelles.
– Les personnes qui vivent ces expériences en reviennent profondément transformées, avec un sentiment d’amour et une grande soif de connaissance, ainsi qu’un fort désir de communiquer leur expérience et sensibiliser leurs proches à une nouvelle vision de l’existence.
– Au cours de cette expérience, il n’est pas rare qu’ils arrivent à résoudre des situations qui leur paraissaient insolubles dans leur existence. Parfois même des pouvoirs parapsychiques se réveillent.
– Tout se passe comme s’ils étaient entré en contact avec un univers impliqué pré-existant, dépositaire des principes et des lois de l’univers expliqué dans lequel se déroule notre existence.


De nouvelles recherches

– A la fin du 19ème siècle, en Occident, une grande étape de l’ère industrielle et du matérialisme, les physiciens régnaient en maîtres sur la matière. Ils avaient pu mettre en équation la quasi-totalité des phénomènes physiques observables et mesurables. S’ils avaient une grande conviction, c’était bien que la matière, l’espace, et le temps avaient un caractère absolu. C’est à dire que la nature qu’on leur avait prêtée sur la terre, représentait bien la même réalité pour l’ensemble de l’univers (indépendamment du système de références dans lequel on se plaçait pour observer les phénomènes.)
– L’une des conséquences de cette forme de pensée fut de créer progressivement un profond fossé entre la science et la conscience.
– S’éloignant du savoir ancien où science, art et religions procédaient d’une même source , se coupant ainsi des valeurs essentielles de l’homme, l a science moderne se mit alors au service des forces de profit et de destruction. Alimentée dans sa recherche par les industriels et les militaires, elle a généré des armes terribles et un environnement déplorable : Tchernobyl (50.000 irradiés), Bhopal (2800 morts), Three Miles Island (200.000 personnes évacuées) sont les marques de ce que peut produire une science sans conscience, alors que reliée à des buts humanitaires elle peut résoudre de nombreux problèmes et gérer la Terre en transformation.
– L’origine de cette déconnexion entre la Science et la conscience prend sa source dans la peur de l’homme devant l’inconnu. Il est en effet très réconfortant de penser que la matière est immuable, que l’espace est invariable, et que le temps est incontournable, du passé vers le futur, or, il s’avère avec les théories et l’expérimentation du monde des particules élémentaires de haute énergie et celle du monde cosmologique, que les notions de matière, espace et temps n’ont pas de réalité objective absolue dans l’univers. Ainsi, nos perceptions du monde sont des représentations mentales tronquées, des vérités partielles, des illusions qui ne peuvent en aucun cas décrire la totalité de la réalité de la nature.
– Par exemple, nous savons que la matière est constituée de “particules élémentaires” que sont les électrons et les nucléons. Or il a été montré qu’une “particule” ne peut être localisée à un seul endroit particulier, mais plutôt que chacune des “particules” est en réalité présente à l’état potentiel ondulatoire dans la totalité de l’univers.
– Ainsi selon les plus éminents spécialistes de la physique quantique, notre perception de la matière est irrémédiablement liée à la présence d’une conscience personnelle et collective humaine. C’est notre esprit matérialiste qui tend à réduire les potentialités de l’univers jusqu’à une représentation que nous appelons réalité et qui est celle de notre imagination. ( L. Pommès) varkam208@hotmail.com
– Nous vivons dans un monde d’apparence : l’espace, le temps, nos sens, sont des projections d’une même réalité, la réalité originelle qui serait, elle, uniquement vibrale. Notre conscience appartient à cette réalité et peut se véhiculer à l’intérieur et hors du corps, comme dans les NDE.
Dans les dernières approches “scientifiques” qui tendent à jeter un pont entre la science et conscience nous avons remarqué :
– La vision holographique : L’hologramme, en créant sur une surface plane une représentation en relief de l’image, nous fait approcher du jeu des interactions entre la bi et la tridimension. Une autre de ses particularité est que, même découpé, on retrouve dans chaque parcelle la représentation du dessin initial. La vision holographique, c’est donc la prise de conscience que chaque partie contient le tout originel.
– Dans l’approche holistique : L’individu est une unité complète et indissociable. Pour atteindre un développement harmonieux de la personnalité, il faut prendre en compte l’ensemble des éléments en évolution
– Edgar Mitchell. Membre de la mission Apollo 14, a fondé l’institut des sciences Noétique. Le but de l’institut est d’accroître notre connaissance sur la nature et les possibilités du mental et de l’esprit, et d’utiliser ces connaissances pour favoriser la santé et le bien être de l’humanité.
– La morphogénétique de Sheldrake, nous sensibilise au fait que les mutations génétiques, ainsi que celles de la pensée, s’effectuent d’abord au niveau d’une trame invisible. L’apparition d’un nouvel organe dans une espèce animale se produira en même temps sur des continents differents.

Les contactés

– De nombreux témoignages ont été étudiés. Beaucoup évoquent une transformation de l’humanité vers une plus grande maîtrise de ses instincts, de sa technologie, de sa puissance sous-jacente, et d’une ouverture à une nouvelle forme d’amour et de conscience.
– Loin de notre logique cartésienne, ces messages extraterrestres emploient souvent un langage symbolique dont la clé de compréhension se trouve plus dans la résonance que dans le raisonnement.
– Dans notre société évoluée, les contactés sont les témoins vivants d’une réalité qui dépasse les conceptions ordinaires. Ils apparaissent comme des relais entre les différentes dimensions de la matière, de l’espace , du temps et de l’intemporel. Ils semblent faire partie d’un vaste programme d’évolution visant à sensibiliser l’humanité à d’autres formes de vie et de conscience dans l’univers.
– L’intérêt d’un contact positif vécu consciemment, c’est qu’il peut devenir une expérience enrichissante pour l’individu, son champ relationnel, et pourquoi pas, pour l’humanité.
– On peut constater que le type de manifestations en présence est souvent fonction du niveau vibratoire de l’être touché. Plus il s’élève et accélère son taux d’énergie, plus il se met à “résonner” avec des civilisations ou des consciences élevées, et inversement.
– La mise en place des conditions idéales pour l’obtention d’une certaine continuité et précision dans les contacts avec des dimensions élevées, semble demander une organisation de vie et un environnement évolutif particulier.
– D’après les informations transmises par certains contactés, il existerait certains mondes où le contact inter-dimensionnel est permanent.

Nous vous présentons ici des contactés qui nous semblent représentatifs du courant actuel, avec un exposé succinct de leurs expériences et de leurs messages.

Georges ADAMSKI
Adamski est un contacté américain, né en Pologne en 1891.
– Le 20 Novembre 1952 il voit un vaisseau allongé d’où se détache un disque qui atterrit. Il en descend Orthon, le Vénusien. C’est le début de l’opération “SARAS” qui vise à prévenir les gouvernements des dangers encourus par les expériences atomiques et à faire reconnaître les extra-terrestres ainsi que l’authenticité de leur message.
D’après les maîtres de l’espace, présentés par Adamski la conscience divine s’exprime dans toute forme de vie, quelle qu’elle soit.
– L’homme n’est pas seulement une manifestation temporelle, il est éternel s’il demeure dans l’état premier de son être, toujours renouvelé.
– Douze contacts se succéderont, avec des voyages dans l’espace et des rencontres extraterrestres multiples.

MARIUS DEWILDE
– Septembre 1954, l’affaire Dewilde défraye la chronique des journaux du monde entier:
– Allen Hynek lui même vient en France pour rencontrer l’ouvrier métallurgiste qui dit avoir vu “des choses extraordinaires” sur une voie ferrée, à Quarouble, dans le nord de la France :
– Dewilde possède une preuve matérielle à sa déclaration, un mystérieux objet qui visiblement intéresse toutes les polices.
– Un mois plus tard, un deuxième atterrissage a lieu au même endroit: cette fois, il monte avec son fils à bord de l’engin, et obtient une deuxième preuve physique.
– Comme beaucoup de contactés,il semble ensuite avoir été maltraité et contraint au silence.
– Ses petits visiteurs ont un mètre vingt environ, un visage aux traits réguliers de type asiatiques la mâchoire forte, les pommettes saillantes, les sourcils et les cheveux très noirs. Ils portent une combinaison moulante avec une visière faite d’un matériau transparent.
– Ils viendraient d’une planète située à 40 années lumières de la terre dans un autre système solaire. Ils auraient une base, un satellite artificiel aux dimensions énormes de plusieurs kilomètres sur lequel le contacté a pu aller à plusieurs reprises, par un processus de dématérialisation et rematérialisation maîtrisé par ces êtres.
– Marius Dewilde nous dit s’être lui-même dématerialisé 3 ou 4 fois depuis ces premiers contacts. Il subit régulièrement des régénérations énergétiques, ce qui expliquerait sa surprenante vitalité!
– Le but de ces visiteurs pacifiques serait de fraterniser avec nous.

HENRI KIM
– Henri Kim est français. Il à été contacté depuis sa plus tendre enfance par ceux qu’il appelle ses “frères de l’espace”
– Des rencontres régulières se produisent avec une femme merveilleuse qu’il appelle Enomène, à cause du nom de son peuple, les Nomen. Elle dit avoir 250 ans bien qu’elle n’en paraisse que 20.
– Les nomens sont des petits êtres de 1,35 m parfaitement proportionnés. Ils leur arrivent d’apparaître dans notre dimension sous forme d’une petite boule de lumière qui s’étale doucement jusqu’à prendre une forme humaine. Leurs cheveux sont comme des fibres optiques.
– Leur planète “Ioma” est à 40 000 années lumières de notre planète vers le centre galactique. La terre est dans la 3ème dimension, Henri Kim appartient à la 7ème et ces êtres à la 8ème. Dans leur vision de l’univers, à partir de la 9ème dimension, les êtres ne se déplacent plus dans l’espace. Quant à la 12ème, elle correspond au centre galactique .
– Kim est impressionné par l’étonnante maîtrise qu’ont ces êtres sur la matière et plus encore, par celle qu’ils ont sur la lumière. Ils agissent sur les particules de l’air qui devient lumineux en lui même. En leur présence, il n’y a plus un pouce d’ombre dans une pièce. C’est un spectacle merveilleux, dit-il ,que de les voir traverser des feuillages avec leur vaisseau. Toutes les feuilles s’illuminent comme sous l’effet kirlian.
– “Si l’on suivait à la lettre ce qu’ils nous disent ,il faudrait faire des communautés, se retirer du monde dans des maisons en bois, circulaires si possible. s’aimer fraternellement et respecter l’autre.”

RAEL
– Claude VORILHON est français. Le 13 Décembre 1973, il se promène dans le Massif Central.; au centre d’un cratère, il aperçoit dans la brume une lumière rouge, clignotante. L’engin a une forme aplatie et se maintient à une vingtaine de mètres du sol. Puis il descend et s’immobilise à 2 mètres du sol. Une trappe s’ouvre, un être de petite taille aux yeux légèrement bridés , aux cheveux noirs et longs et à la barbe noire, en descend.
– Un dialogue s’établit, lui révélant le rôle des Elohims sur cette humanité et le sens de sa mission. Une deuxième rencontre, en 75, puis un message en 78 complètent ces informations. Les Elohims auraient créé scientifiquement l’humanité dans leur laboratoire et prouveraient que ni Dieu ni l’âme n’existent.
– Il en découle une vision scientifique et physiologique de l’évolution humaine. Raël n’hésite pas à prôner ce qu’il appelle la géniocratie, qui devrait rassembler les sages de l’humanité pour créer en Israël une ambassade extraterrestre digne des Elohims.

JEAN MIGUERES
– Jean Migueres était un contacté bien connu de par son incroyable histoire et son grand dynamisme.
– Le 11 Août 1969 à 5 h. 25 du matin, il roule sur une route du Nord-Ouest de la France. Après un terrible accident de voiture, il est en présence d’un Extra-Terrestre qui se matérialise à ses côtés juste avant la collision. Cet être s’appelle STROB , il lui sauve la vie par une sorte d’induction énergétique, ce qui lui permet de ne jamais ressentir aucune douleur malgré plusieurs dizaines de fractures. En réalité à cet instant JEAN MIGUERES n’était plus, et c’est STROB qui l’incorpora.
– Il écrit une trilogie d’ouvrages dont le dernier paru en 87 s’intitule ” 1996 la révélation”. On y apprend le rôle de STROB qui serait le chef de la police galactique incarné sur terre. Il appartient à une Confédération Galactique qui regroupe des millions de planètes pour le maintien de la paix et de l’harmonie dans les galaxies.
– “Notre terre ( dit-il ) devrait faire partie de cette confédération d’ici 1996, car les terriens ont atteint un degré de technologie suffisant pour pouvoir se déplacer sur d’autres planètes. Ils risqueraient de compromettre l’harmonie inter-planétaire du fait de leur mentalité guerrière.” L’l’adhesion de la Terre à cette Confédération Galactique devra être libre et correspondre à un choix réel de ses habitants.

THOMAS GREEN MORTON
– A l’âge de 12 ans, au Brésil, le jeune Thomas est touché par un éclair. Son corps physique est projeté en arrière et vers le haut. Il entre en lévitation, se dédouble et se retrouve à l’intérieur d’un nuage sombre irradiant des lumières l’occasion de ce contact il vit une forte révélation interne et reçoit de très grands pouvoirs mentaux et parapsychologiques : faculté d’hypnose, de guérison, de prédiction d’événements, télékinésie, lévitation, transformation et transmutation des objets, télépathie, création de phénomènes d’énergie parfumée.
– Un contact avec des énergies lumineuses, en 70, le rend clairvoyant, clairaudiant, et une marque apparaît sur son front. Il va jusqu’à matérialiser des effets lumineux, transformer le métal et agit sur la vie en accélérant ou renversant les processus génétiques .
– A partir de 1980, Thomas crée la “chaîne de mentalisation positive” à laquelle chacun peut participer entre 18h et 18h30 tous les jours au Brésil et dans le monde; elle vise à pacifier, harmoniser et développer le potentiel conscient des individus.
– D’autres êtres, à la suite de contacts supra-normaux, ont développé certains de ces pouvoirs : Uri GELLER aux Etats-Unis, Jean-Pierre GIRARD en France, Saï BABA en Inde, etc…

TAIKI WATANABE
– TAIKI WATANABE est un contacté japonais , auteur d’un livre intitulé : “La voix de l’espace annonce la naissance du nouveau monde”.
– Selon lui, la race humaine est appelée à prendre conscience de l’existence des civilisations extra-terrestres .Elles ont pour mission d’aider le genre humain à passer dans un nouvel âge cosmique et faire connaître les valeurs spirituelles qui permettent de réaliser le “MAKOTO”, qui signifie Soi Intérieur.
– L’humanité devra pour cela affronter les épreuves de cette fin de cycle et la purification de son karma afin d’accéder à la renaissance et au renouvellement de l’alliance avec les civilisations interplanétaires.
– 4 grandes lois gouvernent cet univers: l’amour, l’unité, l’harmonie, le non-faire. Dieu se situe au centre et dirige les 2 pôles, positif Yang et négatif Yin. L’homme devrait avoir foi en Dieu dans un esprit d’insouciance , lui faire confiance et suivre sa divine inspiration.
– WATANABE parle du retour du Christ sous le nom de SANANDA, qui reviendrait accompagné des milices célestes. Au moment choisi, le ciel se couvrira d’une multitude de vaisseaux spatiaux. Les habitants de la terre ne devront pas s’effrayer, car ces êtres de l’espace ne viendront pas pour nous envahir mais pour annoncer un âge d’amour et de vérité.. Ils viendront d’autres systèmes solaires et d’autres galaxies pour aider l’humanité.

SHI FEN ZHI
– Dans la province du HEILONGJIANG, en Chine, une femme attire l’attention des ufologues. Elle s’appelle SHI FEN ZHI, et travaille dans un hôpital à TIANJIN comme maître de QI-GONG.
– Le QI-GONG est un art consistant à canaliser l’énergie intérieure du corps humain.
– Dans un rapport intitulé “MES ETUDES SUR LES OVNIS”, elle retrace ses recherches et parle des résultats qu’elle a obtenus. Elle prétend avoir pratiquement découvert le mystère des ovnis.
– Au cours de ces dernières années, elle dit avoir contacté des extra-terrestres et les avoir suivis jusqu’à leur planète, grâce à sa pratique du QI-GONG et de la télépathie. Cette femme extraordinaire aurait visité quatre planètes habitées, hors du système galactique.
– Elle a mené d’une façon approfondie ses études sur une planète nommée par elle ” Jing Wang” dont elle connaîtrait les caractéristiques. Elle annonce que sur cette planète existent 86 pays dont l’un, appelé “Maodiska”, a été minutieusement étudié par elle. Elle en connaît en détail les arts et les sciences..- Lors de ses visites sur ce monde , elle a étudié les ovnis et a fourni des croquis de vaisseaux qui ont étonnés les chercheurs-ufologues chinois.
– SHI FEN ZHI a organisé plusieurs conférences, tant en Chine qu’aux Etats-Unis et au Japon, au cours desquelles elle a montré la danse des extra-terrestres, parlé la langue de cette planète, et présenté les résultats de ses études. En même temps elle a guéri un certain nombre de maladies grâce au QI-GONG

Eugenio SIRAGUSA
– Eugenio SIRAGUSA : est un contacté italien né en Sicile.
– Le jour de son 33ème anniversaire, à 5h. du matin, les rues sont désertes. Un disque de couleur blanc mercure, à l’intérieur duquel il distingue une sphère lumineuse, vient de la mer à grande vitesse. L’appareil s’arrête à la verticale au-dessus de lui et, soudain, un rayon émis par l’objet se dirige vers lui. Il ressent tout d’abord comme un courant électrique, puis une effluve de béatitude et sa peur s’efface. Le rayon est réabsorbé par l’objet qui disparaît rapidement.
– A partir de ce jour une voix lui parle intérieurement. Dans son sommeil et dans un état de semi-conscience, il reçoit des informations qu’il écrit : des chiffres, des noms qu’il ne connaît pas, des données sur les continents perdus, sur la biologie, la dynamique, la cosmologie.
– Depuis, il aurait eu environ 36 contacts avec des êtres de l’espace dont Adoniesis, Woodock, Link, et Ashtar.
– Il a fondé le Centre d’Etude et de la Fraternité Cosmique.
– Les cratères de l’Etna en Sicile sont pour lui un lieu d’étude, d’ascèse et de contact.
– Eugenio SIRAGUSA serait devenu un opérateur des extraterrestres, aidant l’humanité à passer de la troisième à la quatrième dimension. Il est l’un des médiateurs ayant agi le plus efficacement dans le cadre de l’opération “Saras”, pour informer les gouvernements des présences extraterrestres et des événements apocalyptiques qui attendent l’humanité si elle n’atteint pas plus de sagesse. Il a développé une thérapie qui rétablit les courants d’énergie existant entre le physique et l’astral et visant à instaurer la grande fraternité terrestre et extraterrestre.
– Actuellement, Eugénio Siragusa s’est retiré de la vie publique et garde un contact plus interne avec les frères de l’espace.

Luis Jose GRIFOL
– Contacté Catalan ; la vision d’un Ovni, puis une série de rêves prémonitoires, l’ont poussé à étudier le phénomène plus sérieusement.- Les consciences avec lesquelles il communique proviendraient de la constellation d’Orion. Il serait désigné par “elles” pour servir d’intermédiaire.
– Il organise régulièrement (notamment le 11 de chaque mois) des rencontres sur la montagne de Montserrat (près de Barcelone) auxquelles ont participé des milliers de personnes.
– Les contacts “télévisuels” qu’il établit avec les extraterrestres, ou “anges d’aujourd’hui”, sont des échanges télépathiques ponctués d’apparitions lumineuses.
1). La première phase de l’opération consiste à harmoniser sa fréquence avec celle des intelligences extraterrestres par une mise en condition psychologique.
2). Puis progressivement il s’achemine vers un thème de réflexion précis. qu’il tend à évoquer verbalement et a ponctuer d’une question aux présences.
3). Après un laps de temps d’au moins 20 secondes, des manifestations lumineuses viennent confirmer les questions posées.
4). Ensuite il communique les éléments de ses messages aux médias.

IJP.APPEL-GUERY
– D’origine nordique et asiatique, I.J.P. APPEL GUERY a acquis une précision télépathique et une sensibilité qui lui donnent accès à une communication directe avec des consciences d’autres dimensions.
– Contacté vers l’âge de 12 ans par une présence cosmique qui le pilote pendant plusieurs années. déjà, il entre dans un processus initiatique le menant jusqu’à une expérience d’illumination à 18 ans, lui permettant d’accéder à un autre continuum d’existence hors du plan physique.
– Témoin vivant d’une communication avec la conscience cosmique et les présences subtiles, il mène depuis une démarche opérationnelle pour intensifier ce contact et établir de façon permanente la jonction cosmique.
– C’est vers la trentaine que l’approche théorique devient réalité. Il établit alors une communication, d’abord télépathique et intérieure, puis formelle et visible, avec des dimensions extraterrestres.
– Au cours de mutations psycho-mentales il reçoit des langages, des codages , des dessins, des informations pour entrer en contact avec les plans supérieurs.`
– Ces liaisons télépathiques établies sont confirmées par l’apparition fréquente de vaisseaux dans le ciel, parfois annoncés à l’avance, et vus par des centaines de personnes.
– Musicien et créateur, il retranscrit par la musique et l’image, les schémas énergétiques et structuraux qui lui viennent de ses voyages dans l’intra-univers.
– Il a réalisé de nombreux ouvrages dont: la “Science Unitaire de l’Intra-Univers” qui exprime les principes et les lois de l’Univers Intérieur avant leurs manifestations dans le monde formel. Cet ouvrage comprend des révélations étonnantes sur l’homme, son rôle et sa place dans l’Univers.
– “Le travail principal de l’être humain est d’essayer de se mettre en accord avec la Confédération Intergalactique jusqu’à atteindre les conditions de conscience et d’énergie qui pourraient conduire l’entité humaine à l’immortalité.”
Des lieux de contacts, des écoles de sensibilisation se créent ; elles sont les prémices d’une université du futur où chacun pourra apprendre à vivre avec le cosmos et communiquer avec les civilisations et les consciences supra-terresres..

Le terrien redimensionné

– Les ufologues ont recensé des milliers d’observations depuis 1945. Le phénomène du contact, s’il est présenté ici par l’intermédiaire des contactés les plus connus, touche aussi chaque année des centaines de personnes dans le monde. Paysans, astronomes, navigateurs, pilotes de ligne ou militaires, astronautes, et anonymes de toutes origines vivent des expériences déterminantes au point que beaucoup n’osent même pas en parler.
– Cependant au fil de l’analyse et des recherches certaines constantes reviennent. Beaucoup sentent une transformation mentale ou psychique. Ils nous parlent d’une nouvelle sensibilité, d’un éveil de conscience. A leurs yeux, notre planète est un grand vaisseau parcourant l’Univers et ses habitants des “cosmiques” en voyage.
– Dépassant les frontières et les limitations les contactés amènent un regard nouveau et peut-être une chance de salut. A l’aube du 21eme siècle, la Terre vit un cycle particulier de son histoire : la famine, la pollution, la surpopulation et les guerres menacent son fragile équilibre. Gaïa, la planète mère, comme l’appelaient les anciens, demande pour accéder à son futur d’harmonie, la Conscience nécessaire à une bonne gestion.

– Les contactés, en tant qu’”intermédiaires” entre les mondes, apportent à ceux qui savent lire entre les lignes, les clefs et les codes de cette nouvelle balance. Leur message nous touche tous. Il y est souvent dit que chaque individu porte en lui la possibilité de vivre son propre contact avec cette Conscience supérieure et retrouver ainsi le sentiment de son origine et de son rôle.
– Rejoignant la science moderne (cf, théories de R. Sheldrake) et les sagesses antiques, certains contactés parlent d’une autre dimension, d’un univers habituellement imperceptible à nos sens et cependant Réel. Il existerait un “intra-univers”, un monde vibratoire invisible, préexistant à toutes manifestations, et un “extra-univers”, projection de cette origine intérieure en substance et matière physique. Entre l’intra et l’extra univers, des portes s’ouvrent à des moments privilégiés. Les expériences de voyages hors du corps , les apparitions de vaisseaux interdimensionnels, les contacts télépathiques sont autant de témoignages sur l’existence de ce champ unitaire originel.

– Ces instants exceptionnels donnent à ceux qui les vivent l’opportunité de connaître la trame invisible des manifestations. Se reconnectant à l’origine des mondes, les contactés deviennent les témoins vivants d’une possibilité pour l’homme de retrouver sa place dans l’équilibre de l’univers, polarisé entre le ciel et la terre, entre la conscience et la puissance. Enfin conscient de sa programmation, il pourra alors développer en lui la pleine réalisation de sa totalité, utiliser ses potentialités au service d’un monde meilleur.

Bibliographie :

Tahiti Rama – Etre Anges Témoins – Rencontre du quatrième type, Pierre Delval. – La source noire. Patrice Van Earsel.

Coauteurs: Marie Agnès Renard, Claudine Pinet, Vincent Curien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Traduction »